Accès gratuit
Editorial
Numéro
Le Nouveau Praticien Vét équine
Volume 16, Numéro 56, Juillet 2022
Abord des plaies synoviales
Page(s) 7 - 7
DOI https://doi.org/10.1051/npvequi/2022051
Publié en ligne 27 septembre 2022

Les plaies synoviales réservent des surprises, même aux praticiens les plus aguerris… De fait, lorsque la plaie implique une cavité synoviale, la rapidité et l’efficacité du diagnostic et du traitement sont déterminantes pour la survie et la carrière sportive du cheval.

Nous sommes le 24 décembre au soir, arrive l’appel de l’interne de garde à la clinique : « Allô Monika ? (…) Nous avons eu l’appel d’une vétérinaire qui veut nous référer une plaie dans le paturon, c’est arrivé ce matin. Je t’envoie la photo sur ton téléphone » … et bip bip, vive les méthodes de communication d’aujourd’hui, la voilà :

Nos repas de réveillon nous attendent tous, donc pourquoi ne pas répondre « Mettez quelques agrafes, un beau bandage, quelques jours d’antibiotiques » et hop, le tour est joué ? Fort heureusement la vétérinaire avait déjà fait un examen complet de la plaie et avait constaté que malgré son petit air bénin et superficiel, ce n’était que la pointe de l’iceberg. Derrière se cachait une large ouverture de la gaine digitale et une atteinte tendineuse. Ce fut donc notre « chirurgie de Noël ».

Les plaies, avec les coliques, sont au menu quotidien du vétérinaire de terrain, qu’il soit spécialisé en équine ou mixte, tout comme pour les cliniques équines. Parmi les plaies, on en rencontre souvent impliquant des cavités synoviales (articulations, gaines et bourses) car, sur le membre distal notamment, se trouvent des récessus superficiels qui ne sont protégés que par la peau et un fin tissu conjonctif.

Le pronostic peut aller d’excellent, même pour une carrière sportive, à sombre, voire très sombre, lorsque la survie est en jeu. Cela dépend bien évidemment du degré de contamination, de la souche de bactéries, d’une atteinte concomitante des tendons ou des os. Mais avant tout, la qualité du pronostic est significativement associée à la rapidité d’instauration d’un traitement adéquat et par conséquent à un diagnostic précoce. Et pour y parvenir, on n’a pas besoin d’un échographe de dernière génération, mais avant tout de ses yeux, de ses mains, de ses connaissances anatomiques et de quelques outils très simples : les articles sur le diagnostic clinique des arthrites septiques traumatiques et des ténosynovites septiques vous en diront plus. Pour aboutir à un diagnostic précis il faudra s’appuyer sur la cytologie du liquide synovial, un autre article lui est dédié. Et même si l’examen clinique reste primordial, les examens d’imagerie viendront affiner le diagnostic et le pronostic, comme le confirmeront chacun des auteurs dans ce dossier.

Enfin, qui dit “septique” dit “bactérie”, par conséquent le traitement antibiotique adapté sera également abordé dans un article dédié. Et pour illustrer et conclure, quoi de mieux que l’exposition d’un cas clinique autour d’une plaie en regard du carpe ?

Pour notre cheval de Noël, toutes les conditions de prise en charge idéale ont été réunies, mais malheureusement ce n’est pas toujours le cas. Et même si le traitement de premier choix, le lavage sous endoscopie, reste réservé aux cliniques avec l’équipement et les infrastructures nécessaires, le rôle du praticien en première ligne est tout aussi important. Il n’intervient pas seulement pour la prise en charge immédiate de qualité, mais surtout pour la communication avec le propriétaire. Ayant reçu toutes les informations, celui-ci pourra prendre sa décision en toute connaissance de cause. Et dans des circonstances où existent des contraintes économiques qui n’autorisent pas de transfert en clinique, des traitements réalisés sur le terrain avec peu de matériel peuvent déjà significativement améliorer le pronostic pour ce type de plaie rencontré si souvent.

Dans l’objectif d’optimiser la prise en charge de ces plaies, je vous souhaite bonne lecture de ce dossier thématique.


© EDP Sciences, 2022

Les statistiques affichées correspondent au cumul d'une part des vues des résumés de l'article et d'autre part des vues et téléchargements de l'article plein-texte (PDF, Full-HTML, ePub... selon les formats disponibles) sur la platefome Vision4Press.

Les statistiques sont disponibles avec un délai de 48 à 96 heures et sont mises à jour quotidiennement en semaine.

Le chargement des statistiques peut être long.